Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 février 2015 1 09 /02 /février /2015 18:02

Jeudi 12 Février à 18h30

RENCONTRE – INSTITUT TRIBUNE SOCIALISTE

Catherine Wihtol de Wenden – Pierre Henry

Contrairement aux idées reçues les migrants ne volent pas les emplois des nationaux. L’immigration focalise les contradictions des sociétés dites développées.
D’un côté les droits de l’homme qui, comme les conventions internationales, garantissent en principe le droit d’asile, d’un côté aussi la nécessité d’apports extérieurs en complément d’une démographie qui s’essouffle en Europe ; d’un autre côté des politiques de fermeture, de répression et de discrimination qui s’appuient sur des opinions publiques de plus en plus hostiles aux étrangers dans le contexte économique actuel.
Face à ces politiques migratoires, il convient de réaffirmer le droit des migrants à bénéficier des mêmes protections et des mêmes droits que les autres citoyens.
Qui sont les « migrants » ? Des saisonniers, des illégaux, des contractuels ? De futurs immigrés permanents ? En quoi et pourquoi, à un moment où la précarité se généralise, sont ils plus « précaires » que d’autres ? Quelles places occupent-ils dans les préoccupations et les positions des organisations de travailleurs ? Quelles solidarités sont possibles ?

Catherine Wihtol de Wenden, directrice de recherche au CNRS, docteur en sciences politiques (Institut d’Etudes Politiques de Paris) a mené de nombreuses études de terrain et est consultante auprès de nombreuses organisations internationales. Elle propose d’ouvrir davantage les possibilités d’immigration légale, de développer la mixité sociale. Elle a écrit de nombreux ouvrages et articles sur l’immigration.

Pierre Henry est est membre de terre d’asile, responsable du service d’aide aux étrangers retenus. France terre d’asile a pour objet principal le soutien aux demandeurs d’asile et la défense du droit d’asile ; spécialisée dans la gestion des centres d’hébergement, elle milite » pour une Europe des migrations protectrice, solidaire, juste et citoyenne ».

40 rue de Malte 75011 Paris
Entrée libre

www.institut-tribune-socialiste.fr
contact@institut-tribune-socialiste.fr

Repost 0
Published by psu-ats
commenter cet article
8 février 2015 7 08 /02 /février /2015 11:27

ed depreux 8 fev

Repost 0
Published by psu-ats
commenter cet article
8 février 2015 7 08 /02 /février /2015 11:25

ed depreux 8 fev 2

Repost 0
Published by psu-ats
commenter cet article
17 janvier 2015 6 17 /01 /janvier /2015 20:17

LETTRZ ITS N°17 JANVIER 2015-1

Repost 0
Published by psu-ats
commenter cet article
17 janvier 2015 6 17 /01 /janvier /2015 20:12

LETTRZ ITS N°17 JANVIER 2015-2

Repost 0
Published by psu-ats
commenter cet article
17 janvier 2015 6 17 /01 /janvier /2015 20:09

LETTRZ ITS N°17 JANVIER 2015-3

Repost 0
Published by psu-ats
commenter cet article
17 janvier 2015 6 17 /01 /janvier /2015 20:06

LETTRZ ITS N°17 JANVIER 2015-4

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by psu-ats
commenter cet article
13 janvier 2015 2 13 /01 /janvier /2015 15:24

I T S

DE LA DÉMOCRATIE EXCLUSIVE

Institut Tribune Socialiste

 

Mardi 13 janvier 2015 18h 30
Geneviève FRAISSE

Le modèle démocratique s’est construit sur l’exclusion des femmes de la Cité, exclusion qu’il fabrique, sans l’énoncer. C’est pourquoi il s’agit d’une « démocratie exclusive ».

Penser la démocratie implique que l’émancipation des femmes, les notions de liberté et l’égalité, celle du consentement et son caractère paradoxal soient prises en compte comme un élément axial et non comme un corrélat périphérique..

L’idée de parité est, pour Geneviève Fraisse, une figure de l’égalité pour penser le partage du pouvoir entre les femmes et les hommes et dans tous les domaines; rien de plus. La volonté de s’inscrire dans une démarche égalitaire suscite aujourd’hui une interrogation sur les stéréotypes sexués : chercher à les détruire ou à les réduire, n’est-ce pas finalement les renforcer ?

 

Geneviève Fraisse est philosophe et historienne de la pensée féministe. Directrice de recherches au CNRS, elle dispense à Sciences Po un cours de philosophie « Pensée des sexes et démocratie » dans le cadre de PRESAGE (Programme de recherche et d’enseignement des savoirs sur le genre). Elle a été déléguée interministérielle aux droits des femmes de 1997 à 1998 et députée au parlement européen de 1999 à 2004, élue sur la liste « Bouge l’Europe ! » menée par Robert Hue.

Elle a publié, notamment, « Muse de la raison, démocratie et exclusion des femmes » (1989, Folio-Gallimard 1995), « Les femmes et leur histoire » (1998, Folio-Gallimard, 2010), « Les deux gouvernements : la famille et la cité » (Folio, Gallimard, 2000), Du Consentement (Seuil, 2007), « A côté du genre, sexe et philosophie de l’égalité », Le bord de l’eau, 2010), « Les excès du genre : concept, image, nudité » (Editions Lignes, 2014)

(https://cnrs.academia.edu/genevieveFraisse)

(18heures 30 – 40 rue de Malte 75011 Paris – Entrée libre)

 

Repost 0
Published by psu-ats
commenter cet article
9 janvier 2015 5 09 /01 /janvier /2015 12:07

 

Les samedis TREMA

 

Thèmes de réflexion écologie, mouvements, autogestion

A l’initiative de l’Association des Amis de Tribune Socialiste (journal du PSU),

Avec le soutien de l’Institut Tribune Socialiste, d’ATTAC, du CEDETIM et de La Confédération Paysanne

 

 

au CICP 21 ter, rue Voltaire Paris 11è Métro : Rue des Boulets

Crises agricoles et alimentaires

Les réponses de la souveraineté alimentaire et de l’agroécologie

Les approts de

Le samedi 7 février 2015

 

 

 

 

de 14 h 30 à 18 h 00

débattront de ces sujets et échangeront avec les participants :

 

Michel Buisson, agroéconomiste, auteur de « Conquérir la souveraineté alimentaire »,

Marc Dufumier, agronome et auteur de « Cinquante idées reçues sur l'agriculture et l'alimentation »

Claude Girod, responsable pour l’Europe du groupe de travail "commerce" de La Via Campesina.

 

Le débat sera suivi d’un pot amical à 18h00

Le débat

 

1.      La situation en Europe et dans le monde 

Crises des paysanneries, pauvreté, sous et mal-alimentation, accapare-ment des terres, crise écologique dans le cadre d’un système alimen-taire mondial dominé par les règles libérales (OMC, accords de libre-échange), les sociétés transnationa-les, les états puissants.

  1. Un autre monde possible 

Comment parvenir à la souveraineté alimentaire des pays au nom de leurs peuples, pour répondre aux besoins des paysans et des citoyens tout en protégeant la planète ?

 

 

Du tiers-mondisme à l’altermondialisme

 

 

Les grandes famines du Sahel des années 70-80, succédant aux famines en Chine et dans la péninsule indienne, avaient suscité en Occident un large mouvement « tiers-mondiste » au sein des associations et dans la mouvance politique.

Les émeutes de la faim dans les années 2000 nous rappellent que la question de l’alimentation reste d’actualité, tout en étant renouvelée par la crise écologique.

Depuis 1996, la revendication de la souveraineté alimentaire, portée par un large mouvement autour de La Via Campesina propose une alternative au libéralisme et à l'emprise grandissante de l'agrobusiness. Plus récemment, le développement de l'agroécologie contribue à renouveler radicalement les conditions de production.

Quelle est la situation aujourd’hui ? Quelles solutions alternatives sont à l'œuvre et à développer pour promouvoir les paysanneries du monde, assurer une alimentation satisfaisante pour tous et sauver la planète?

 

ATS 40, rue de Malte 75011 PARIS - www.psu-ats.org

 

 

Repost 0
Published by psu-ats
commenter cet article
7 janvier 2015 3 07 /01 /janvier /2015 12:25

LA REGION 24 1 2015

Repost 0
Published by psu-ats
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de psu-ats
  • Le blog de psu-ats
  • : les amis de tribune socialiste Association pour la gestion du patrimoine du parti socialiste unifié
  • Contact

statuts de l'association

activité TREMA

Archives Du Blog

Pages